FAQ

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelle est l’origine des amap ?

Les racines des A.M.A.P. remontent aux années soixante au Japon où un groupe de femmes, concernées tant par les taux de pesticides utilisés sur les cultures que mangent leurs enfants que par la diminution des fermiers locaux, ont initié cette relation directe cultivateur-consommateurs.

Cet arrangement, appelé « Teikei » en japonais, se traduit par « mettre le visage du fermier sur la nourriture ».

Ce concept a traversé l’Europe et a été adapté aux Etats-Unis et au Canada .

Il est arrivé en France en 2001 avec la 1ère A.M.A.P. initiée par Daniel et Denise Vuillon, agriculteurs à Ollioules dans le Var.

 

Pourquoi une AMAP ?

Dans notre région, les exploitations agricoles sont toujours fortement menacées de disparition.

L’Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne est un partenariat entre un groupe de consommateurs et un fermier qui pratique une agriculture saine.

Le producteur reçoit en début de saison le paiement (voir modalités) des paniers distribués après le partage de la récolte. Par ce système, vous garantissez au fermier un revenu et l’assurance de l’écoulement de sa production. Vous contribuez ainsi à maintenir les terres fertiles proches des villes.

 

L’AMAP de Créon est-elle différente ?

La charte des amap est notre référence.

Et toutes les amap sont des créations originales.

 

Comment faire pour s’inscrire ?

Venir un soir à la distribution et rencontrer les amapiens, producteurs et « mangeurs ».

 

Est-ce que les produits sont bio ?

Oui, c’est le cas. Mais dans une amap, la ferme peut utiliser les méthodes d’agriculture biologique sans le label: lutte intégrée contre les insectes nuisibles; Les engrais sont organiques. Pas de pesticides ni herbicides.

Le travail de la terre respecte les équilibres biologiques naturels. Vous pouvez manger ces productions sachant que cette nourriture est bonne pour votre santé.

C’est un système basé sur la confiance.

 

A quoi sert l’argent des cotisations ?

L’amap de Créon est une association loi 1901.

La cotisation de 15 euros par an couvre les frais associatifs tels que :

assurance, participations à des réunions amap, réception assemblée générale ou autre manifestation associative, petit matériel de la distribution…etc

Et peut être utilisée à des aides ponctuelles à nos producteurs.

 

C’est quoi un contrat ?

Les consommateurs signent un contrat et s’engagent financièrement sur une saison complète.

Ils effectuent un prépaiement des produits qui leur sont livrés. L’objectif est de permettre au producteur de disposer d’un fond de roulement ou d’une trésorerie suffisante pour réaliser ses investissements ou acquitter certaines dépenses.

Ils s’engagent à trouver un remplaçant si pour des raisons exceptionnelles, ils devaient se désister de leur engagement

 

A quoi on s’engage ?

– à respecter la charte des amap, les statuts et le règlement intérieur de l’association.

– à tenir périodiquement une permanence de distribution.

-Vous serez sollicité pour aider le producteur sur le terrain. Des dates vous seront proposées au cours de l’année.

Il est important que vous participiez ponctuellement aux visites et au moins une fois par saison à des ateliers au jardin. C’est mieux de connaître la ferme ainsi que les contraintes liées au système pour vous engager.

 

 

Pour combien de temps on s’engage ?

On signe un contrat avec le producteur pour l’année.

 

Si je ne peux pas venir prendre mon panier ?

Quand vous n’êtes pas là : un ami, un parent ou un voisin peut venir le chercher à votre place. Si vous avez un problème pour venir chercher votre panier, pensez à prévenir avant la distribution.

 

Pourquoi ne peut-on pas s’inscrire sur le site ?

la distribution est un lieu d’échanges et de convivialité . C’est là où vous rencontrez les autres « amapiens » et le comité de bénévoles qui gèrent l’Amap.

 

Combien cela coûte-t-il ?

Le prix du panier est un « prix moyen » toute la saison. Il n’est pas calculé sur le cours du marché, selon l’offre et la demande. Il est déterminé par le coût des productions, les salaires, les charges et la juste rémunération du producteur.